Réseaux sociaux

Bonnes pratiques

Faites le point sur votre stratégie grâce au BuzzForm

Afin de faire le point sur vos réseaux sociaux, à qui ils s’adressent, ce que vous allez en retirer, un formulaire va vous aider : le BuzzForm.

Sans remplacer un plan social media poussé créé par un expert, il vous permet de définir les contours de votre stratégie. Vous pourrez alors vous y référer en cas de doute sur l’utilisation de vos réseaux sociaux. Le BuzzForm a été optimisé pour des projets disposants de quelques réseaux sociaux avec une stratégie similaire.

Vous souhaitez communiquer les avancées de votre projet à travers Facebook et Twitter en ciblant plus ou moins les mêmes personnes : le BuzzForm est fait pour vous.

Vous souhaitez communiquer sur Twitter uniquement des articles de blog, sur Instagram des photos de vos partenaires, sur Linkedin de la veille documentaire pour vos prospects : le BuzzForm n’est pas totalement adapté, un format sur papier libre est plus judicieux, idéalement par un expert social media.

Prérequis :

  • un ou des comptes ouverts sur les réseaux sociaux

  • le plus possible, des liens personnalisées sur les plateformes

  • 20 minutes devant vous

  • (conseillé) Quelqu’un qui a déjà rempli ce formulaire et pourra vous donner ses conseils et retours

Télécharger le BuzzForm

Une fois ce document complété et que vous avez une meilleure vision de vos réseaux sociaux, pensez à l’envoyer au service communication de la DINSIC.

Pourquoi envoyer une copie de ce document au service communication de la DINSIC ?

Votre projet a de fortes chances de prendre de l’ampleur au cours de sa conception. Des communications institutionnelles seront peut-être prévues, que ce soit à travers des campagnes nationales ou bien des annonces à la presse. Informer le service communication de la DINSIC permet d’anticiper ces moments : cela facilitera les négociations pour, par exemple, avoir vos contenus partagés par de grands comptes et vous ramener du trafic.

De plus, afin de vous aider à gérer au quotidien vos réseaux sociaux, voici les situations à remonter au service communication de la DINSIC afin d’obtenir une assistance :

  • En cas de mauvais ramdam ou « bad buzz ».

    Depuis ce matin, une image circule sur Mastodon avec votre logo et des propos diffamatoires sur un ministre. Contactez le service communication de la DINSIC afin de définir les éléments de langage et la stratégie pour réagir efficacement.

  • Quand un journaliste vous contacte.

    Suite à la parution de cette image, votre projet a été remarqué par les médias. Un journaliste vient de vous envoyer un pouet sur Mastodon : on souhaite vous interviewer dans vos locaux. Contactez le service communication de la DINSIC afin de pouvoir obtenir les autorisations de tournage. Vous aurez également son soutien et son appui en cas de traitement médiatique défavorable ou si vos propos sont repris à tort.

  • Lorsqu’on vous demande de mettre en place même partiellement un événement ou une campagne de communication.

    Suite à ce reportage télévisé, votre projet intéresse le grand public. Une institution souhaite lancer une campagne de communication vantant vos services à l’occasion d’une conférence de presse. Vous recevez un message privé sur Mastodon vous demandant de régler les détails. Contactez le service communication de la DINSIC : ils pourront prendre le relais.

Certification des comptes des réseaux sociaux

Pourquoi faire certifier vos comptes ?

Si les réseaux sociaux de votre projet prennent de plus en plus d’importance ou sont menacés par des usurpateurs, alors une certification est peut-être une solution. Elle consiste à demander aux équipes de modération de vos réseaux sociaux de vérifier votre identité. Vous obtenez alors un signe distinctif visuel, comme un badge bleu sur Twitter, assurant les utilisateurs que vous êtes le bon interlocuteur pour votre Startup d’État sur cette plateforme.

Une veille régulière de votre renommée est un bon moyen de savoir si quelqu'un essaie de se faire passer pour votre startup d'Etat. Par exemple, faites une recherche avec le nom de votre projet dans le moteur de recherche d'un réseau : si vous découvrez des comptes aux noms approchants, faites très attention.

Comment faire certifier vos comptes ?

La plupart des réseaux possèdent un formulaire à remplir pour demander la certification. Cependant, une Startup d’État n’étant pas une entreprise, l’obtenir peut demander des efforts supplémentaires.

La solution est d’entrer en contact, via le service communication de la DINSIC, avec le SIG, pour faire votre demande de certification. Pour appuyer votre cas, il est nécessaire de présenter votre ligne éditoriale et de la commenter.

Cette ligne éditoriale détaille à la fois votre stratégie (ce que vous publiez, pourquoi vous le publiez, à quelle fréquence, votre public…) et votre ton (quel style vous adoptez, quels contenus vous préférez…). Il est aussi important de préciser quel but vous souhaitez atteindre à travers vos réseaux sociaux et comment ils s’inscrivent dans votre projet.

Ne vous lancez pas dans cette étape tête baissée ! Prenez d’abord contact avec une autre Startup d’État qui a fait certifier ses comptes pour avoir son retour d’expérience. Je vous recommande également de faire appel à un expert des réseaux sociaux pour définir votre ligne éditoriale. Vous gagnerez du temps à demander à quelqu'un du milieu son aide, surtout si les réseaux sociaux ne sont pas votre spécialité - Sylvain, suite à la certification des comptes de Mes Aides

Pour Facebook :

  • Le formulaire de demande en ligne est une fausse route, il est impératif de passer par le SGMAP-SIG. Facebook demande des preuves de l’existence de votre société : une facture d’un nom de domaine n’est pas accepté.

Pour Twitter :

  • Vous pouvez demander directement la vérification en ligne à l'aide du formulaire mis à disposition sur Twitter, en vous connectant sur le compte à certifier. La réponse arrive sous quelques jours. En cas de refus, encore une fois, le SGMAP-SIG pourra vous être utile.

(Cette liste sera mise à jour par Sylvain au fur et à mesure de l’obtention de ses certifications)

Règles

Twitter

  • Toutes les publications passent par Tweetdeck.

Cela permet d'éviter de partager le mot de passe à de nombreux utilisateurs, et évitera les tweets accidentels.

  • On ne RT pas les contenus laudatifs.

Les abonnés sont intéressés par du contenu pertinent par rapport à la mission, ou par des évolutions fonctionnelles. S'ils suivent le compte, c'est qu'ils sont déjà convaincus qu'on a de la valeur à apporter.

  • On suit des comptes qui permettent de naviguer l'écosystème (i.e. membres et alliés), pas des influenceurs.

On ne suit pas les journalistes ou les influenceurs pour générer du trafic. C’est une pratique dépréciée depuis un moment déjà, qui fait au contraire baisser notre réputation. En exploitant les recommandations que Twitter présente quand on s’abonne à un compte, les nouveaux followers peuvent naviguer le graphe social.

  • On peut être impertinent, pas agressif.

En cas de doute sur l'acceptabilité d'un tweet, basculez sur votre compte personnel.

Si vous souhaitez de l'aide sur les sujets liés à la croissance, la DINUM met en place un accompagnement en transverse : https://doc.incubateur.net/communaute/aide-transverse/growth-hacking-acquisition par Chaïb Martinez