Pad

Pour prendre des notes.

C'est quoi en quelques mots?

Pour prendre des notes seules ou Ă  plusieurs, vous pouvez utiliser : pad.incubateur.net.

C'est un outil en ligne géré par beta.gouv.

Les "pads", comment ça marche ?

Ce sont des documents faciles Ă  rĂ©diger et Ă  partager sur Internet. Ils utilisent le format Markdown, qui permet "d'habiller" du texte brut sans ĂȘtre aussi complexe que HTML.

On utilise le logiciel open source CodiMD, hebergé chez nous à la DINUM. L'adresse du serveur est pad.incubateur.net.

Les documents que tu peux créer sur ce serveur sont confidentiels par défaut (contrairement par exemple à nos produits qui sont open source, ou à notre guide dont les informations sont publiques).

Pour accéder à ces pads confidentiels tu peux t'identifier avec ton compte Slack. Il suffit de cliquer le gros bouton vert "Sign in" puis "Sign in via Slack Beta".

C'est utile mais il ne faut pas en abuser. Nous prĂ©fĂ©rons ĂȘtre transparents sur quasiment tout ce que nous faisons: une exigence gĂ©nĂ©rale de transparence s'applique au service public, Ă  condition de ne pas entraver ses missions.

Tu peux rendre un pad consultable publiquement en cliquant sur le bouton qui dit initialement "LIMITED" (en haut Ă  droite de ton texte). Si tu choisis "Editable" il sera visible par toute personne Ă  qui tu donnes le lien, mais Ă©ditable seulement par tes collĂšgues de beta. Si tu choisis "Freely" il sera Ă©ditable par la terre entiĂšre (Ă  condition d'avoir le lien). Assure-toi dans les deux cas que le document ne contient pas d'informations Ă  caractĂšre personnel ou confidentiel (mĂȘme si, et en fait surtout si, ce n'est pas toi qui l'as crĂ©Ă©).

Une analyse de risques est disponible.

Mais pourquoi pas utiliser Google Docs ? Quelle différence ?

Une différence importante dans la maßtrise des données: celles des pads "appartiennent" à beta dans un sens plus fort (on a toute la base sous la main, on peut la backuper, éventuellement l'explorer), ce qui est chez Google "appartient", au mieux aux personnes à titre individuel qui créent des GDocs, au pire à Google. On a aucun moyen par exemple de chercher "tous les GDocs créés par des membres de beta".

Cela ne veut pas dire que l'un est "mieux" que l'autre, c'est seulement un critĂšre de choix. Au moment de crĂ©er un document, tu peux te demander "est-ce que c'est potentiellement utile Ă  beta ?", si la rĂ©ponse est oui, un pad est indiquĂ©. Pour des documents uniquement Ă  l'usage de l'Ă©quipe produit, un Google Doc dans un drive partagĂ© qui appartient Ă  l'Ă©quipe peut ĂȘtre la bonne solution (en restant attentifs Ă  la vie privĂ©e des personnes).

Comme l'accĂšs Ă  Slack garantit l'accĂšs aux pads, on se sert aussi beaucoup des pads comme solution de contournement Ă  des phĂ©nomĂšnes de type SlacknĂ©sie: si c'est sur Slack, et que c'est important, le bon rĂ©flexe c'est de le mettre dans un pad. Sinon, c'est beaucoup plus dur Ă  retrouver plus tard. (La SlacknĂ©sie est un mal qui nous frappait quand on utilisait l'offre "gratuite" de Slack, qui avait pour effet d'effacer les messages anciens de plus d'une semaine. MĂȘme en Ă©tant passĂ©s sur l'offre "premium" payante de Slack, le volume de messages garantit presque Ă  coup sĂ»r l'oubli d'informations importantes.)

Quelques conseils pour l'utiliser ?

Voici un exemple qui est également un tuto pour vous expliquer comment ça fonctionne.