Accélération 🐦

En cours de rédaction

La phase d’accélération, qui suit une phase de construction réussie, vise une finalité : la croissance de l’impact du produit/service. L’atteinte de cet objectif passe notamment par un déploiement du service à plus large échelle, et peut s’accompagner d’un élargissement de l’équipe.

La phase d’accélération s’appuie donc sur les acquis d’une phase de construction, c’est à dire la création d’un service fonctionnel, validé par des premiers usagers. D’une durée d'environ 1 an, et soumise à la décision de refinancement de l’administration porteuse, cette phase vise à structurer l’équipe, le produit, et les métriques utilisées autour d’un objectif : un déploiement à plus large échelle, pour amplifier l'impact final du produit ou du service.

Fonctionnement

Le déroulé de la phase d’accélération repose sur les 3 piliers centraux à l’approche beta.gouv.fr : la priorisation des besoins utilisateurs, une démarche itérative, et un mode de gestion reposant sur la confiance et l’autonomie des équipes.

A ces 3 piliers viennent s’ajouter des éléments propres au succès d’une phase d’accélération :

  • Un fort accent opérationnel porté sur le déploiement à large échelle (structuration d’équipe, adoption d’outils et méthodes appropriées, métriques de suivi, etc.) ;

  • Une relation plus étroite avec le sponsor/l’administration porteuse, en vue de déterminer les objectifs de l’équipe (produit, structuration d’équipe, mesures d’impact, croissance), les mesures de soutien possibles de l’administration (financement, communication et promotion, relais locaux, etc.), et enfin la préparation de la phase de transfert le cas échéant ;

  • Un alignement de l’équipe et du sponsor autour d’une finalité : la croissance de l’impact.

Cette phase s’achève par un comité où l’administration porteuse décide ou non de la pérennisation du service, si son utilité à large échelle est avérée.

Qu’est-ce qui détermine le passage à une phase d’accélération ?

La phase d’accélération suppose que la phase de construction a effectivement permis de construire un service fonctionnel, validé par des premiers usagers, et que l'administration porteuse comme l’équipe sont désireuses de poursuivre le projet pour le déployer à plus large échelle.

Voici 3 critères clés, et des questions indicatives pour mieux les comprendre, retenus pour estimer qu’une Startup d'État est prête à un passage en phase d’accélération :

1. L'adéquation produit/marché

Le marché atteignable est-il identifié (taille et périmètre, ciblage pertinent des utilisateurs ; ex. nombre de personnes ou d’organismes concernés par le problème traité, nombre et fréquence d'occurrences, etc.) ? Le produit est-il opérationnel ? A-t-il prouvé sa valeur auprès de premiers utilisateurs récurrents (1 à 5% minimum du marché atteignable touché) ? La valeur du produit justifie-t-elle un ré-investissement potentiel de plusieurs centaines de milliers d’euros d’argent public pour le déployer à large échelle ?

2. La mesure d'impact

Une mesure d’impact réel (social/économique/environnemental) principale a-t-elle été identifiée ? Est-elle suivie en partenariat avec le sponsor ? Est-elle utilisée comme guide pour le pilotage du projet ? Un objectif de croissance de cette métrique à 6 et 18 mois est-il fixé/envisagé ? Pour en savoir plus sur la mesure d'impact, se référer au petit guide sur la mesure d'impact.

3. L’organisation de l’équipe

L’équipe est-elle organisée et construite pour porter la croissance ? Les moyens humains et les rôles nécessaires sont-ils clairement identifiés ? Les processus internes sont-ils construits et structurés pour permettre ce passage à l’échelle (formation et onboarding, outils, documentation des processus, etc.) ? La culture de l’équipe est-elle alignée avec les valeurs de beta et propice à un déploiement ?

Il convient que la Startup d'État qui souhaite passer en phase d'accélération ait un veritable questionnement sur les 3 critères ci-dessus concernant son produit, et qu'elle réfléchisse à l'impact de son produit sur un marché donné.

Ressource utile : en apprendre plus sur le Growth Hacking

Le Growth Hacking (GH) recouvre toutes les tactiques d'acquisition, de conversion (activation), de rétention (fidélisation) d'utilisateurs d'une Startup. Ils participent à augmenter l'impact d'un produit. Pour en savoir plus sur cette pratique, vous pouvez consultez la fiche Growth Hacking du guide pour la communauté ainsi que la fiche Les principes du Growth Hacking.

Ressource utile : un modèle de grille d’évaluation utilisée en fin de phase de construction

Quel accompagnement possible ?

L’accompagnement proposé par beta.gouv.fr vise à créer un environnement propre à la montée en compétence des équipes pour la réussite de la phase d’accélération.

Il s’articule autour de la mise à disposition de ressources spécialisées pour l’accélération, en particulier de la documentation et un recensement d’experts sur des problématiques récurrentes (Growth Hacking, Design, Rôles et rituels, Mesure d’impact, Tech, Data, Marketing & Communication, Acquisition clients / Déploiement, etc.).

Le programme d’accompagnement resserré (programme Gamma), grâce à un suivi régulier et la mise à disposition de ressources transverses, est proposé depuis septembre 2020 aux startups d'État souhaitant être accompagnées dans leur accélération.

Enfin, les services entrant en phase d’accélération ont la possibilité de postuler au Fonds d’accélération des Startups d’État et de Territoire (FAST), offrant jusqu’à 1 million d’euros par session en provenance de la Direction Interministérielle du Numérique (DINUM) pouvant être partagés par plusieurs lauréats.

Focus sur le programme d'accompagnement Gamma

Le programme Gamma est un accompagnement sur 6 mois qui vise à mettre à disposition une équipe (coachs seniors et chargé.e de déploiement) et à instaurer un suivi mensuel de métriques d’impact chez des startups d’État en phase d’accélération. L’objectif du programme est d’accélérer l’impact de produits à haut potentiel en accompagnant leur accélération et en d’organisant des points d’étape réguliers pour identifier des problématiques potentielles, et réunir les ressources disponibles pour y répondre. Pour être selectionnées, les Startups d'État doivent répondre aux 3 critères cités plus haut et exprimer un besoin quant au développement stratégique et opérationnel de leur produit.

Depuis son lancement en septembre 2020, Gamma a choisi d'accompagner les 3 startups d'État Aides-territoires, DossierFacile et Mon-entreprise. L'équipe est aujourd'hui composée de Clément Renault et Pénélope Liot (coachs seniors) ainsi que Bréanne Mallat (chargée de déploiement).

Pour en savoir plus, vous pouvez vous référer à la présentation générale de Gamma ou aux articles publiés sur le blog beta.gouv concernant la phase d'accélération des startups et le lancement du programme Gamma.

Dans une démarche de transparence, l'équipe Gamma partage le récap de ses weekly à toute l'équipe beta. Vous pouvez également retrouver l'ensemble de l'actualité de Gamma en rejoignant le channel #incubateur-accélération sur le slack beta.gouv.fr.